100 choses à accomplir dans une vie

Quand j’étais plus jeune, j’avais pris le temps de faire la liste des 100 choses que je voulais accomplir avant ma mort.
Tout ça après avoir vue le film A walk to remember (attention les larmes!).
L’autre jours, je me suis souvenu de cette liste.
Après l’avoir chercher partout comme une folle (oui oui, comme une folle), j’ai eu la déception de voir que le seul endroit où j’aurais pu retrouver le fameux fichier est sur Skyrock et que j’avais supprimé mon compte quelques années auparavant.
Donc, c’est avec la tristesse de ne pas l’avoir retrouvé et l’envie de me surpasser que j’ai décidé de refaire cette liste.
Je ne la posterai pas ici, car elle contient certains projets personnels que je tiens à garder pour moi même.
Par contre, j’ai vraiment essayer de me lancer des défis et de me donner l’envie de sortir de ma petite bulle.
C’est un gros défis certaines fois, car il y a des choses qui me sortent VRAIMENT de ma zone de confort.
Au final, tout ça va en valoir la peine, j’en suis certaine. 

image

                                                  Petit liens vers l’image originale et où je l’ai trouvé

Advertisements

Moi

image

Je suis loin d’avoir la vie parfaite.

Je suis pas la fille la plus outgoing ou la plus party.

Je suis loin d’être méchante et lorsque je le suis, c’est bien malgré moi.

Je suis une fille anxieuse qui part a pleurer lorsqu’elle voit une souris dans son appartement. Qui est tellement sensible que les mots brusques la virent toute à l’envers.

Je suis une fille qui aime rire, qui aime danser et tout ce qui touche les arts.

Je suis une fille avec un coeur gros comme les nuages et qui aime faire plaisir aux gens.

Je suis comme je suis.

Je suis moi.

Et j’en suis bien heureuse.

Bin oui j’suis végétalienne

Ouin je suis une de ceux-là.
Tsé de ceux qui mange pas de viande.
Bha oui c’est tout moi ça.
Pis en plus, bin j’mange rien qui provient d’un animal.
Pas juste végétarienne, mais végétalienne la fille!
Ouais!
Le pire, c’est d’entendre les gens m’dire des trucs du genre :
Entukas moi je serais pas capable.
Ayoye tu doit pus rien manger !
Comment tu fait pour pas manger de bacon? C’est tellement bon! Ça doit t’manquer certain !

Okay.
Minute papillon.
On vas se dire les choses bin franchement.
Peut-être que tu serais capable, comme il se peut que non.
Tu sais quoi ?
C’est pas pour tout l’monde, comme manger d’la viande c’est pas pour tout l’monde.
Oui j’mange beaucoup de choses et non je ne mange pas toujours la même chose.
Oui c’est sur qu’il faut avoir beaucoup d’organisation et qu’il faut apprivoiser certaines choses.
Ha et non j’aime pas ça le bacon, donc non ça me manque pas!

En bref, moi j’ai trouver une façon de m’alimenter que mon corps aime.
Bin oui j’ai moins de bouttons.
Bin oui je suis moins ballonée et j’ai recommencé à perdre du poids.
Bin oui j’ai améliorer mon taux de fer dans mon organisme (r’garde donc ça !).
Mais l’plus important, c’est que j’me sent bien.

Je pense que c’est important de trouver une façon de s’alimenter qui permet au corps d’être au top de ses capacités.
Pour moi c’est ça, mais pour quelqu’un d’autre, ça vas être autre chose.
Faut juste trouver c’que notre corps nous demande.
Des fois à l’écouter, on fini par avoir des belles surprises.

image

http://www.vegactu.com/actualite/a-dublin-ohio-la-ville-se-tourne-vers-le-vegetalisme-pour-baisser-les-couts-de-sante-4686/

Tsé le feeling la

C’est temps-ci c’est pas super et je sais pas trop c’qui s’passe.
J’me sent toute seule ou j’m’oblige à être toute seule, on dirait que j’fais pus trop la différence.
Tsé le genre de feeling qui fait que t’a toujours une méchante boule dans la gorge pis un rideau de larme prêt à envahir ton regard.
Ouin, c’est d’même que j’le feel.
Des fois ça vas pis d’autres fois, pas pentoute.
Ça devient incompréhensible.
Dans des moments comme ça, j’aime mieux rien dire.
On dirait que j’espère que comme ça, ça vas passer.

Ça mouille les yeux

image

http://www.magic4walls.com/wallpaper/sadness-girl-umbrella-winter-sea-bridge-hd-wallpaper-26958.html

Baisser les bras sur soi-même

J’sais pas pour vous, mais moi j’ai toujours été en bataille constante avec mon corps.
Du haut de mes 15 ans quand j’étais la toutoune de ma gang et que je me suis écoeurée, j’ai commencer à « me prendre en main ».
J’me suis levée un matin pis j’ai décider que je serais pus la toutoune de ma gang.
Que moi aussi j’avais le droit de bouger comme je voulais et de mettre ce qui me tentais.
Faque la fille à commencer à faire du « sport » (on vas apeller ça comme ça pour ne pas dire des séances d’abdos interminables et vraiment exagérées répétées plusieurs fois par jours).
Pis sans parler de la « super alimentation ».
Bref, une perte de poids importante, mais pas pentoute santée.
Pis après ça le p’tit démon dans ma tête ma laisser tranquille jusqu’à ce que je soit au cégep, en danse, toujours insatisfaite.
À ce moment là, je me suis entraîner bin bin fort.
Tellement fort.
Le tellement fort qui surprend même ton médecin quand tu monte sur sa machine du diable (aka la balance) pis qui te dit que tu pese X et qu’en te voyant, il te donnait 15 lbs de moins.
Pis quand t’es rendu là, bin t’as deux choix.
Soit tu lâche tout en essayant de te maintenir, soit tu aborde un super mode de vie sain et actif.
Bon on vas se l’dire franchement, j’ai jamais été forte sur les « modes de vies sains et actifs ».
Je suis le genre de personne qui « rush » pour avoir d’quoi pis une fois qu’à l’a à ce dit « done, c’est fini! ».
Pis après ça j’men fou.
Pis après un autre temps, bin je r’deviens malheureuse.  
Là ça faisait un an que je tenais mon fameux -10 lbs pas repris.
Pis bin j’étais pus heureuse, le p’tit démon avais recommencer son discour.
Faque j’ai reperdu un autre 15 lbs.
C’qui fait -25 lbs en un an et 5 mois.
Mais j’le sais que c’t’éphémère c’t’affaire là.
Que j’vas me réveiller un beau matin toujours aussi mal dans ma peau.
Que j’vas me sentir encore « toutoune ».

Pis tout ça, simplement parc’que j’ai tellement d’la misère à pas baisser les bras sur moi-même.